Collaboration en vue d’un avenir sans SLA : investissement de 1 million $ dans la recherche sur la SLA

En collaboration avec la Fondation Brain Canada, le programme de recherche de la Société canadienne de la SLA décerne huit bourses de découverte

PUBLICATION IMMÉDIATE

TORONTO, Le 11 février 2021 – Un investissement soutenu dans la recherche transformative est un élément crucial pour permettre d’élucider les mystères entourant les causes et l’évolution de la SLA, une maladie terminale dévastatrice qui entraîne une paralysie progressive chez les personnes qui en souffrent parce que le cerveau n’est plus en mesure de communiquer avec les muscles du corps fait agir de façon volontaire. C’est pourquoi la Fondation Brain Canada et la Société canadienne de la SLA ont le plaisir d’investir ensemble la somme de 1 million $ pour financer huit équipes de recherche dans le cadre du programme de bourses de découverte de 2020. En stimulant les découvertes scientifiques et en permettant d’élargir les connaissances sur la SLA, ces bourses offriront à des chercheurs du domaine de la SLA de partout au Canada et du monde entier la possibilité de collaborer à des projets de pointe qui pourront avoir une influence positive sur les personnes aux prises avec la SLA et leur famille et apporteront l’espoir d’un jour en finir avec cette maladie.

« Les bourses de découverte jouent un rôle essentiel dans notre quête d’un traitement efficace contre la SLA en permettant de combler des lacunes importantes dans notre compréhension de cette maladie. Grâce à ces nouvelles voies, nous poursuivons l’élucidation du casse-tête complexe que représente la SLA, affirme le Dr David Taylor, v.-p. recherche à la Société canadienne de la SLA. Ces investissements procurent aussi un environnement favorisant l’excellence en matière de recherches sur la SLA au Canada, élément essentiel aux efforts déployés mondialement pour créer un avenir sans SLA. »

Le programme de bourses de découverte de 2020 réunit des équipes de recherche multidisciplinaires possédant de l’expertise dans divers domaines de la SLA et des maladies neurodégénératives pour étudier des aspects cruciaux des processus pathologiques et des soins cliniques. Les projets se fonderont sur des méthodes de recherche fondamentale, clinique et translationnelle pour examiner les causes génétiques de la SLA, découvrir des biomarqueurs importants, trouver des voies à cibler pour des traitements futurs et optimiser les soins pour améliorer la qualité de vie des personnes touchées par cette maladie dévastatrice.

« La passion de la communauté de la recherche sur la SLA est remarquable, et en tant que personne aux prises avec la SLA, j’ai bon espoir que l’investissement soutenu dans la recherche sur la SLA permettra de maintenir l’élan qui s’est produit au cours des dernières années en vue de trouver une solution à la SLA », affirme Vince Quinn, qui a reçu un diagnostic de SLA en 2015 et qui, à titre de membre du conseil de la Société canadienne de la SLA, a eu l’occasion d’observer le processus d’évaluation par les pairs. « La mise en commun de l’expertise, des compétences et de l’expérience de chercheurs dans le domaine de la SLA travaillant dans une grande variété de domaines permet à ces chercheurs de collaborer et de résoudre les questions qui restent sans réponse au sujet de la SLA, afin de mettre au point de nouveaux traitements qui amélioreront la qualité de vie et prolongeront la survie des personnes atteintes de cette maladie éprouvante. »

« Grâce à ces huit bourses de découverte, des chercheurs dans le domaine de la SLA provenant de différentes disciplines uniront leurs forces pour collaborer à des projets innovants qui permettront d’accélérer les progrès vers la mise au point de traitements efficaces et l’amélioration des soins pour les personnes aux prises avec la SLA, a déclaré la présidente et chef de la direction de Brain Canada, Dre Viviane Poupon. Les découvertes qui découleront de ce financement de la recherche apporteront de nouvelles approches et de nouvelles pistes de réflexion et influenceront potentiellement la façon dont nous abordons d’autres maladies neurodégénératives présentant des mécanismes sous-jacents similaires. »

Les projets de recherche subventionnés ont été sélectionnés à la suite d’un concours de subventions rigoureux à comité de pairs formé de membres internationaux qui ont procédé à l’évaluation de projets ancrés dans l’excellence scientifique et ayant le potentiel de faire progresser rapidement le domaine de la recherche sur la SLA. Les projets de recherche tenteront de répondre aux questions suivantes :

  • Comment les mutations de CHCHD10 causent-elles la SLA? Bourse de 125 000 $ accordée au Dr Gary Armstrong, en collaboration avec le DEric Shoubridge, de l’Institut neurologique de Montréal de l’Université McGill.
  • Comment la perte de la fonction normale de DNAJC7 entraîne-t-elle la SLA? Bourse de 125 000 $ accordée au Dr Martin Duennwald, de la Western University, en collaboration avec la Dre Sali Farhan, de l’Institut neurologique de Montréal de l’Université McGill.
  • Amélioration d’un essai clinique de l’énoxacine dans des cas de SLA par l’ajout d’une analyse de biomarqueurs et une surveillance améliorée de l’innocuité. Bourse de 125 000 $ accordée à la Dre Angela Genge, de l’Institut neurologique de Montréal de l’Université McGill, en collaboration avec le Dr Eran Hornstein, du Weizmann Institute of Science.
  • Une approche interdisciplinaire fondée sur  la pleine conscience peut-elle améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de SLA et de leurs aidants principaux? Bourse de 121 950 $ accordée à la Dre Angela Genge, de l’Institut neurologique de Montréal de l’Université McGill, en collaboration avec le Dr Francesco Pagnini, de l’Università Cattolica del Sacro Cuore, ainsi que Lana Kim McGeary, Antonietta Vitale, Nathalie Mangan, Kendra Berry, Maura Fisher, Kalyna Franko et Dr Rami Massie, de l’Institut neurologique de Montréal de l’Université McGill.
  • Une nouvelle voie métabolique peut-elle à la fois servir de biomarqueur de la progression de la maladie et d’avenue vers un traitement? Bourse de 125 000 $ accordée à la Dre Jasna Kriz, du Centre de recherche CERVO de l’Université Laval, en collaboration avec le Dr Nicolas Dupré, du CHU de Québec-Université Laval, et de la Dre Angela Genge, de l’Institut neurologique de Montréal de l’Université McGill.
  • Une nouvelle voie neuro-inflammatoire joue-t-elle un rôle crucial dans la dégénérescence des motoneurones dans la SLA liée à SOD1? Bourse de 125 000 $ accordée à la Dre Honglin Luo en collaboration avec le DNeil Cashman, de l’University of British Columbia.
  • Par quel mécanisme un probiotique provoque-t-il un effet thérapeutique dans des modèles animaux de SLA? Bourse de 125 000 $ accordée au Dr Alex Parker, du CRCHUM de l’Université de Montréal, en collaboration avec le Dr Matthieu Ruiz, de l’Université de Montréal.
  • Est-il possible d’utiliser un médicament pour réduire la longueur des séquences répétées de C9orf72 associées à la SLA et cela aurait-il le potentiel d’altérer la maladie? Bourse de 124 999 $ accordée au Dr Christopher Pearson, du Hospital for Sick Children (SickKids), en collaboration avec la Dre Ekaterina Rogaeva, de l’University of Toronto.

Le concours des bourses de découverte est rendu possible grâce aux dons de contrepartie fournis par le Fonds canadien de recherche sur le cerveau, un partenariat novateur entre le Gouvernement du Canada (par l’entremise de Santé Canada) et Brain Canada, et grâce à la générosité des Sociétés provinciales de la SLA, à des dons faits à la Société canadienne de la SLA par des donateurs canadiens et à des efforts communautaires, y compris 40 pour cent des recettes nettes de la Marche pour vaincre la SLA. Le financement dans le cadre des bourses de découverte s’ajoute à l’engagement de la Société canadienne de la SLA en recherche pour 2020, qui représente, en ajoutant la somme de 650 000 $ annoncée en novembre 2020, un investissement total en recherche de 1,65 million $ pour 2020.

Grâce à cet investissement et au généreux soutien des Sociétés canadiennes de la SLA, de donateurs et de partenaires, le programme de recherche de la Société canadienne de la SLA peut maintenir l’élan créé au cours des dernières années pour offrir une source durable de financement de la recherche sur la SLA au Canada à une période où le financement de la recherche en santé est si difficile à obtenir. Ce programme est la seule source de financement consacrée exclusivement à la recherche sur la SLA au Canada.

À propos du programme de recherche de la Société canadienne de la SLA et des Sociétés canadiennes de la SLA
Le programme de recherche de la Société canadienne de la SLA finance des bourses de recherche examinées par les pairs et favorise la collaboration entre les chercheurs et les cliniciens canadiens afin de développer de nouvelles idées et de nouveaux moyens. En tant que seule source de financement consacrée exclusivement à la recherche sur la SLA au Canada, le programme de recherche de la Société canadienne de la SLA vise à accélérer l’impact de la recherche en fournissant un financement aux meilleurs projets de lutte contre la SLA qui se concentrent à traduire les découvertes scientifiques en traitements contre la SLA.

Collectivement, par l’intermédiaire d’initiatives comme la Marche pour vaincre la SLA, les Sociétés canadiennes de la SLA soutiennent le programme de recherche de la Société canadienne de la SLA. Les Sociétés canadiennes de la SLA concertent leurs efforts pour maximiser leur impact collectif et faire une différence énorme pour les personnes touchées par la SLA. Notre structure consiste en huit organisations indépendantes qui font équipe pour remédier aux variations entre les systèmes de soins de santé provinciaux et qui jouent chacune un rôle pour combler ces lacunes en fournissant des services de soutien communautaires. Les sociétés de la SLA défendent les intérêts des personnes et des familles vivant avec la SLA au niveau fédéral, provincial et local en faveur de l’apport de changements aux politiques qui auront d’importantes répercussions aujourd’hui et à l’avenir.

À propos de la Fondation Brain Canada
La Fondation Brain Canada est un organisme sans but lucratif national qui encourage et soutient l’excellence et l’innovation en recherche qui contribue à changer les paradigmes de la connaissance acquise sur le cerveau au Canada. Elle joue un rôle fédérateur unique et inestimable à l’échelle nationale pour la communauté de la recherche sur le cerveau. Elle rassemble des gens, des laboratoires et des plateformes de partout au pays, de même que des établissements, des organismes et des secteurs afin de promouvoir l’innovation et de favoriser l’interconnexion du système de la recherche sur le cerveau. Le travail de Brain Canada permet au Canada d’exceller et d’accroître grandement sa contribution aux efforts mondiaux visant à comprendre le cerveau et les troubles cérébraux. Aidez-nous à financer l’excellence au quotidien : braincanada.ca.

Pour obtenir de plus amples renseignements :
437 703-5391
media@als.ca 
Melissa Arauz
Fondation Brain Canada
Melissa.arauz@braincanada.ca
514-377-6461